23 avril 2024

Qu’est-ce qu’un switch Ethernet et quel est son rôle ?

Le domaine de l’informatique en général et surtout  celui relatif aux réseaux  peut être du chinois pour certains, encore que la plupart des termes sont en Anglais. Le switch Ethernet en est un exemple. Ce dispositif réseau fonctionnant comme un boîtier multiport n’est pas trop connu étant donné que son usage est plus professionnel que domestique. Cependant ce matériel peut être utilisé aussi bien à la maison qu’en entreprise. Vous pouvez y avoir recours si vous avez plusieurs ordinateurs ou d’autres appareils connectés reliés en réseau. Qu’appelle-t-on switch Ethernet et quel est son rôle?

Qu’appelle-t-on switch Ethernet ?

Si vous n’êtes définitivement pas un adepte de la langue de Shakespeare, vous pouvez troquez le terme anglais switch par son équivalent français commutateur. En fait un switch est un commutateur réseau. Il se présente comme un boîtier muni de quatre à une centaine de ports Ethernet, et qui sert à relier en réseau différents éléments du système informatique.

Pour info, un port Ethernet encore appelé port LAN, prise LAN et ports réseau est  une ouverture sur un équipement de réseau informatique auquel se branchent les câbles Ethernet. Du point de vue physique, il se présente comme une multiprise électrique sur laquelle sont branchés des appareils pour s’alimenter en énergie électrique. Le switch Ethernet est donc la multiprise des réseaux informatiques à quelques différences près. De par son apparence, cet appareil ressemble à un concentrateur (hub) avec lequel il ne faut pas le confondre.

Il existe plusieurs sortes de switch Ethernet avec un nombre de ports variés allant de 4 à plus de 60. Mais sachez que du nombre de ports dépend le nombre d’appareils à connecter. Donc par voie de conséquence, plus il y aura de ports, et plus l’appareil sera encombrant, et plus le prix sera élevé. Les switch disposant de 24 ports et au-delà sont plus destinés à un professionnel.

Quels sont les différents types de Switch Ethernet ?

Comme évoqué un peu plus haut, il existe différents types de switch.  Chacun  fonctionne de manière différente selon les usages au sein de votre entreprise, dans votre maison.

Le switch Duplex

Un switch duplex, est un commutateur réseau capable d’envoyer des données, dans les deux sens, et en même temps. Ce type de switch est indispensable pour tirer pleinement profit des normes Ethernet actuelles, et par conséquent des possibilités des appareils qui seront reliés au switch.

Le switch gigabit

Le switch gigabit est un type de switch ayant une vitesse de transmission de 1000 Mbps. Pour pouvoir profiter de cette vitesse, vous devez opter pour des équipements réseaux et des ordinateurs  construits avec des interfaces Gigabit. C’est d’ailleurs la norme actuelle. Par exemple le routeur auquel vous devez brancher votre switch doit s’inscrire dans cette norme sinon le switch peut beau être gigabit, vous bénéficierez d’une piètre connexion.

Sachez qu’en matière de vitesse de transmission, le gigabit/s avec 1000 Mbps est le top. Ce type de switch est employé pour les fichiers lourds tels que les fichiers vidéo (plus de 150 Mo par fichier).  Il faut savoir que  la vitesse de base est de 10 mégabits par seconde, puis de 100 méga bits.

Le switch administrable

Un switch est administrable s’il offre la possibilité de s’y connecter à partir d’une interface web, afin de pouvoir régler certaines configurations et options. Encore appelé manageable switch, ce type de switch est utilisé dans les entreprises et dans les data center. Il présente de  hauts niveaux de sécurité, de contrôle et de gestion de réseau. Ce type de Switch correspond parfaitement aux opérations nécessitant une surveillance hors site et une capacité de contrôle d’accès à distance, 24 heures sur 24.

Switch non administrable

Le switch non administrable ne peut être ni modifié ni géré. Souvent simple et abordable, il est généralement utilisé dans les petites entreprises sans administrateurs informatiques ayant de 5 à 10 ordinateurs à disposition, ou encore dans les réseaux domestiques. Il faut toutefois savoir que le switch non administrable n’offre aucune fonctionnalité de sécurité et par conséquent, il est préférable et plus avisé de pallier cela par l’adoption d’autres mesures de sécurité.

Smart Switch

Ayant des similitudes avec le switch administrable à quelques limites près, le smart switch est utilisé dans des applications professionnelles comme la VoIP (voix sur IP). Leur interface  est plus simple à gérer que celle du Switch administrable. Vous n’aurez  donc pas besoin des services d’un professionnel très compétent pour la mettre en place ou la configurer.

Opter donc pour ce commutateur est un excellent moyen de contrôler votre réseau sans que ce-dernier ne soit tout autant compliqué. C’est un bon compromis entre le commutateur administrable et le Switch non administrable.

À quoi sert un switch ?

Le commutateur réseau se charge de la création et de la gestion des circuits au sein d’un même réseau. Il reçoit des informations et envoie des données vers un destinataire précis en les transportant via le port adéquat. Tout ce charabia pour dire qu’un Switch Ethernet a la capacité de répartir de lui-même et de manière intelligente, le débit sur ses différents ports, en fonction de l’usage de chacun. Mais alors comment ?

Chaque appareil qui est relié au switch est traité comme une entité à part entière et séparément. Par exemple si 12 appareils sont reliés à votre commutateur, ils auront tous une adresse IP différente, et seront en mesure de fonctionner à  leur débit maximum en fonction de ce que propose le câble qui relie le switch au reste du réseau.

Ceci étant, le commutateur Ethernet sert non seulement  à multiplier le nombre de prise Ethernet, mais aussi à apporter, au besoin, des prises Ethernet dans un endroit de votre domicile ou de votre bureau où il n’y en a pas.

Il permet, au regard de l’explication donnée plus haut, la réception et la répartition des différentes informations sur le réseau informatique. Les performances du réseau sont ainsi améliorées avec une faible consommation de bande passante. Aussi, il faut savoir que le switch contribue à la protection des données informatiques en assurant la régulation de l’accès aux informations échangées.