2 mars 2024

Comment brancher un switch Ethernet ?

Également appelé commutateur réseau, un Switch Ethernet est un dispositif qui connecte plusieurs appareils via des câbles Ethernet au sein de votre réseau local. Autrement dit, ces appareils (ordinateurs, imprimantes, caméras) se connectent à une seule connexion. Un commutateur est en effet différent d’un concentrator hub. Ce-dernier joue à peu près le même rôle à quelques différences près. Le commutateur peut être un appareil autonome, adapté à une utilisation à domicile ou dans un petit bureau, ou monté en rack pour des applications réseau plus importantes. C’est un appareil qui va au-delà d’un simple dispositif de connexion réseau. Il participe également à la qualité du réseau internet. Pour utiliser ce dispositif, il faut d’abord le brancher. Comment alors brancher un switch Ethernet ?

Les étapes pour connecter et installer un switch Ethernet

Il existe différents types de switch Ethernet, chacun avec sa manière propre de gérer le trafic. Toutefois il existe des similitudes et des généralités dans la manière de les brancher.

Le choix de l’emplacement pour le branchement du dispositif ainsi que celui de l’alimentation électrique

Il faut s’assurer que votre Switch Ethernet est situé dans un endroit frais et bien ventilé. Vous devez laisser suffisamment d’espace autour de l’interrupteur pour que la chaleur se  disperse. Ne l’enfermez donc pas à l’intérieur d’un meuble, mais sur une surface plane et exposée. Au besoin, fournir l’alimentation électrique à l’interrupteur. Si l’interrupteur est autonome,  vous n’aurez qu’à brancher simplement l’alimentation électrique. Pour les interrupteurs montés en rack, il faut utiliser un emplacement qui est alimenté en électricité.

La connexion proprement dite

Utilisez un câble Ethernet et entrez l’un des deux connecteurs dans l’une des portes libres du Switch. L’autre connecteur sera inséré, à la place, dans l’un des ports LAN disponibles sur le routeur. Vient le moment de connecter les appareils que vous souhaitez mettre en réseau au commutateur. L’autre connecteur sera inséré, à la place, dans l’un des ports LAN disponibles sur le routeur.

Il est toutefois nécessaire d’ouvrir une parenthèse précisément sur les ports: En effet, de  nombreux modèles en ont dédié un pour connecter d’autres périphériques réseau, souvent appelé Lien o Uplink, caractérisé par un brochage croisé (caractéristique essentielle pour permettre ce type de connexion). Dans d’autres cas, une technologie particulière a été mise en œuvre, qui peut être appelée Auto uplink and Trade, Auto-sensing o MDI / MDIX, qui active automatiquement un passage interne sur les portes si nécessaire.

Si à la fin aucune des possibilités susmentionnée n’est présente, vous aurez probablement affaire à un modèle plus ancien, et il vous faudra vous équiper d’un câble croisé ou croisé : ce dernier aura le brochage inversé nécessaire pour relier les deux périphériques réseau.

Ensuite, connectez les appareils que vous avez l’intention de gérer au commutateur : prenez un câble Ethernet et insérez le premier connecteur RJ-45 dans le port Ethernet de l’appareil et l’autre extrémité dans l’un des ports du commutateur.

Après quelques secondes, le voyant de ce port sur le switch devrait passer de l’état éteint ou jaune au vert clignotant. Le voyant vert signifie qu’un appareil est connecté, et le voyant clignote lorsque des données sont envoyées ou reçues. Faites de même pour tous les appareils que vous avez l’intention de connecter au commutateur

Place maintenant à la configuration de votre Switch

Il faut déjà savoir que la configuration du commutateur Ethernet se fait seulement avec les modèles gérés (manageable switch). Donc assurez-vous d’avoir en votre possession un commutateur administrable pour procéder au paramétrage de ce dernier.

Pour commencer, vous devez connectez votre modem à votre ligne d’entrée Internet. Que ce soit une ligne DSL, du câble ou du satellite, votre modem est le dispositif qui amène le signal dans votre réseau.

Vous allez ensuite connecter une extrémité d’un câble Ethernet à votre modem. Il s’agira très probablement d’un câble Ethernet Cat 5 ou Cat 6. Connectez l’autre extrémité à votre commutateur.

Vous allez après, connecter une extrémité d’un autre câble Ethernet à une autre fente de votre commutateur. Connectez l’autre extrémité de ce câble à la fente Ethernet d’un ordinateur que vous souhaitez connecter à l’internet.

Ça y est, vous venez de brancher votre Switch internet avec votre appareil connecté au réseau local.

Pourquoi utiliser un switch Ethernet ?

Lorsque vous reliez plusieurs postes de travail en réseau au sein du même parc informatique, l’utilisation d’un switch éthernet, ou commutateur réseau est d’une grande utilité ainsi que d’une utilité capitale. En effet, ce dispositif reçoit et répartit les différentes informations sur le réseau informatique d’entreprise (ou domestique). Cela permet d’améliorer les performances du réseau en consommant moins de bande passante. De plus, le switch contribue à la protection des données informatiques et régulant l’accès aux informations échangées.

Comme vous pouvez le constater, ses rôles sont multiples et ses avantages, nombreux. Entre autre, le switch éthernet contrôle et sécurise au maximum votre réseau afin de vous éviter les

Intrusions. Une fois paramétré par un technicien informatique, il distribue l’information uniquement aux utilisateurs définis à l’avance en fonction de la typologie de collaborateurs (pôle finance, direction, marketing…) et/ou de certaines restrictions. Ce qui permet d’améliorer ainsi la confidentialité des données surtout en entreprise.

Raison pour laquelle le switch administrable est le plus complet, le plus optimisé en termes de sécurité et de performance. Qu’en est-il des autres types de switch Ethernet ?

Quels sont les autres types de switch Ethernet qu’on a et leur configuration ?

Le switch Ethernet se décline en différents types. Les plus courants sont :

Le switch non géné

Encore appelé non manageable switch, il s’agit d’un modèle qu’on ne peut pas paramétrer ni administrer. En effet, ce  modèle de commutateur ne dispose pas d’interface de paramétrage. Il se branche uniquement sur le réseau d’entreprise pour diffuser les données sur les différents ports conformément à la configuration initiale. Ce switch correspond parfaitement aux entreprises ou aux usagers domestiques ne disposant pas de  plusieurs utilisateurs ni de complexité au niveau du réseau.

Smart switch

Ce type de commutateur éthernet peut être considéré comme un hybride se situant entre le switch géré et le switch non géré.

Switch LAN

Le switch LAN (Local Area Network) est un genre de switch Ethernet spécialement conçu pour les réseaux locaux. Il permet de connecter plusieurs ordinateurs ou périphériques au sein d’une même zone géographique restreinte, comme une maison, un bureau ou un bâtiment. Ce type de switch offre généralement des performances élevées et un coût modéré.

Avantages du switch LAN

  1. Amélioration des performances réseau : en segmentant le trafic entre les différents dispositifs, il réduit les collisions et augmente la bande passante disponible
  2. Simplicité d’installation et d’utilisation : il suffit de brancher les câbles Ethernet aux ports correspondants pour mettre en place le réseau
  3. Scalabilité : il est possible d’étendre facilement le réseau en ajoutant d’autres switchs LAN ou en remplaçant le switch actuel par un modèle disposant de plus de ports

Switch PoE (Power over Ethernet)

Un switch PoE est un switch Ethernet qui permet non seulement de transférer des données, mais aussi de fournir de l’énergie électrique aux dispositifs connectés grâce à la technologie Power over Ethernet. Cela permet d’alimenter des équipements tels que des caméras IP, des téléphones VoIP ou des points d’accès Wi-Fi sans avoir besoin de câbles d’alimentation séparés.

Caractéristiques importantes d’un switch PoE

  • Puissance totale : il s’agit de la puissance électrique maximale que peut délivrer le switch, mesurée en watts. Elle doit être suffisante pour alimenter l’ensemble des dispositifs connectés
  • Budget PoE par port : c’est la quantité d’énergie maximale qu’un port donné peut fournir à un dispositif. Il convient de vérifier que le budget PoE est compatible avec les besoins de chaque équipement
  • Standard PoE : différents standards existent (IEEE 802.3af, IEEE 802.3at et IEEE 802.3bt), offrant des niveaux de puissance et des fonctionnalités spécifiques

Commutateur manageable

Un commutateur manageable est un switch Ethernet ou LAN qui offre la possibilité de configurer et superviser le réseau de manière avancée. À travers une interface web ou un logiciel dédié, l’administrateur réseau peut gérer le trafic, sécuriser les données et optimiser les performances du réseau.

Principales fonctions d’un commutateur manageable

  1. VLAN (Virtual Local Area Network) : permet de segmenter le réseau en sous-réseaux virtuels indépendants, améliorant ainsi la sécurité et la gestion du trafic
  2. QoS (Quality of Service) : priorise certains types de trafic (par exemple, la voix sur IP ou les vidéos en streaming) pour garantir une meilleure qualité de service
  3. Contrôle d’accès : définit des règles pour autoriser ou bloquer l’accès à certaines ressources du réseau en fonction de l’adresse MAC ou IP des dispositifs
  4. Authentification : requiert une authentification des utilisateurs avant de leur donner accès au réseau, renforçant ainsi la sécurité