23 avril 2024

Quelles sont les différences entre SSD QVO et SSD EVO ?

Samsung annonce officiellement l’arrivée sur le marché des SSD de grande capacité à prix réduit avec les SSD QVO et EVO. Les QVO et EVO sont tous deux membres de la série Samsung 870, bien qu’ils diffèrent par les technologies de mémoire flash qu’ils utilisent, telles que QLC et TLC. Avant de comparer les SSD QVO et EVO, examinons les différentes mémoire flash.

Quels sont les différents types de mémoire flash ?

Pour rappel, l’élément clé d’un SSD est la mémoire flash. Il existe quatre types de mémoire flash :

  1. SLC ou Single Level Cell : une “cellule à niveau unique”, employant un bit par cellule. La mémoire SLC est plus rapide et a une durée de vie plus longue que les mémoires flash classiques. En raison de sa capacité de stockage limitée et de son prix élevé (environ trois fois celui de la mémoire MLC), la majorité des mémoires flash SLC sont utilisées dans les serveurs avec des charges de travail élevées en lecture et en écriture ou dans le cache SSD des systèmes RAID ;
  2. Multi Level Cell (MLC) pour cellule à deux niveau. Deux bits de données peuvent être stockés dans chaque cellule, et son rapport performance/prix est équitable. Par rapport à la mémoire SLC, le prix est plus bas mais la durée de vie et la vitesse d’écriture sont moins bonnes. Pour les PC utilisés pour les jeux ou pour une utilisation intensive de l’ordinateur avec des logiciels exigeant des performances, ce type de SSD est conseillé. La mémoire MLC coûte moins cher que la mémoire SLC et a une vitesse d’écriture et une durée de vie similaires ;
  3. La cellule à triple niveau, ou TLC (Triple Level Cell), fait référence au fait que chaque cellule consomme trois bits. Grâce à son rythme régulier, elle possède une grande capacité de stockage et une forte durabilité. La technologie a progressé au point que la mémoire TLC est désormais le type de mémoire flash le plus utilisé. La mémoire TLC est utilisée dans la série EVO de Samsung ;
  4. En raison de son utilisation de quatre bits par cellule, la QLC (Quad Level Cell) est appelée cellule à quatre niveaux. Elle représente l’avancée la plus récente de la technologie de la mémoire flash. Elle peut contenir beaucoup de données et convient mieux à une utilisation quotidienne de faible intensité. On peut trouver ce type de mémoire flash dans la série 870 QVO de Samsung. La technologie QLC permet un coût par Go bien inférieur à celui des autres formes de mémoire, au prix d’une durée de vie plus courte et de performances inférieures (par rapport aux autres types de mémoire). Nous sommes encore clairement bien au-dessus d’un disque dur lorsque nous parlons de performances inférieures.

Considérons le “pire” scénario pour la mémoire TLC d’un disque de 256 Go qui a été utilisé au cours des cinq dernières années : 140 Go de données sont écrits et effacés par jour à un rythme de 256 Go fois 1000 cycles, soit 256 000 Go.

Ce chiffre doit être examiné car, lorsque ce Mo est demandé au SSD, les SSD écrivent fréquemment plus de 1 Mo en mémoire. Le SSD écrira 1,5 à 2 Mo pour chaque mégaoctet nécessaire, en fonction du type de données, de l’espace disponible sur le SSD et de la qualité de la mémoire flash libre. Un SSD de 5 ans d’âge aurait besoin d’écrire 70 Go de données par jour. À l’exception de ceux qui vivent du téléchargement, nous utilisons rarement plus de 20 Go de données par jour. Il s’agit plutôt de 10 Go par jour en cas d’utilisation régulière, c’est-à-dire tous les jours, ce qui laisse 5 Go exclusivement pour la nuit. Nous pouvons constater que lorsqu’un tel SSD est installé sur un système, il reste une marge confortable assez importante, même avec une mémoire TLC.

N’oubliez pas que le coût et la vitesse de la mémoire diminuent à mesure que le nombre de données (bits) stockées dans une cellule augmente.

Qu’est-ce qui distingue le SSD 870 EVO du SSD 870 QVO ?

Vous devez prendre en compte certains critères lors de l’achat d’un SSD pour prendre la meilleure décision. Pour vous aider à choisir le meilleur modèle, nous avons analysé plusieurs caractéristiques des disques SSD EVO et QVO, notamment les performances, les facteurs de forme, le rapport qualité/prix, etc.

TLC et QLC

La mémoire QLC que Samsung a utilisée pour la première fois dans sa série QVO est la principale distinction entre le SSD 870 EVO et le SSD 870 QVO. Contrairement à la mémoire Triple Level Cell (TLC) du SSD EVO, qui ne peut stocker que 3 bits par cellule, la mémoire Quad Level Cell (QLC) du QVO peut stocker jusqu’à 4 bits par cellule. En outre, l’utilisation par le QVO de la mémoire QLC, dont la capacité de stockage est plus importante, permet aux consommateurs de bénéficier de prix avantageux.

Rapidité et performance

Le SSD 870 EVO et le SSD 870 QVO ont tous deux une vitesse maximale de lecture et d’écriture de 530 Mo/s, ce qui les place sur un pied d’égalité en termes de performances maximales. Les deux séries font appel à la technologie intelligente dite TurboWrite, qui accélère les performances d’écriture et convertit une partie de la mémoire TLC en SLC avec un seul bit par cellule.

Dans le cadre d’une utilisation quotidienne, le cache SLC sera rarement utilisé au maximum de ses capacités car il est de la même taille pour les EVO et les QVO. Les performances diminuent lorsque le cache est épuisé. Lors de l’accès au stockage en dehors de la zone TurboWrite, le SSD 870 QVO est moins performant que le SSD 870 EVO, comme on peut le constater. En revanche, les performances du 870 EVO SSD restent stables même lorsque la zone TurboWrite n’est pas disponible.

Format et capacité de stockage du SSD

Les SSD des séries QVO et EVO de Samsung se déclinent en plusieurs capacités. Le SSD QVO est disponible dans des tailles allant de 1 To à 8 To pour les clients qui souhaitent des solutions de stockage économiques, tandis que le SSD EVO est idéal pour tous les profils d’utilisateurs et dispose d’une large gamme de capacités allant de 250 Go à 4 To. En outre, le SSD 870 EVO est disponible en facteurs de forme 2,5 pouces, mSATA et M.2 SATA.

Qualité du SSD

Bien qu’il soit abordable pour tous les budgets, le 870 EVO bénéficie tout de même d’une garantie de 3 ans. Vous pouvez donc profiter d’une certaine sérénité temporaire sans vous ruiner. En revanche, le Samsung EVO séduit par sa remarquable durabilité et sa garantie de 5 ans. Un investissement judicieux qui donnera des résultats durables. Le SSD 870 EVO est plus durable que le 870 QVO en termes d’endurance. 360 TBW pour le SSD 870 QVO et jusqu’à 600 TBW pour le 870 EVO.

Avantages du disque dur SSD interne

Vitesse de lecture et d’écriture

Le principal avantage des SSD internes est leur vitesse de lecture et d’écriture nettement supérieure à celle des disques durs traditionnels (HDD). Cette rapidité permet d’améliorer considérablement la réactivité de votre ordinateur lors du démarrage, du chargement de programmes et du transfert de fichiers. Par exemple, ce disque SSD interne offre des vitesses de lecture et d’écriture jusqu’à 10 fois plus rapides que celles d’un HDD classique.

Résistance aux chocs et durabilité

Contrairement aux disques durs traditionnels qui utilisent des pièces mécaniques en mouvement, les SSD internes sont constitués de puces de mémoire flash NAND sans pièces mobiles. Cela signifie qu’ils sont moins susceptibles de subir des dommages dus aux chocs et aux vibrations, réduisant ainsi les risques de panne. De plus, les SSD internes ont généralement une durée de vie plus longue que les HDD.

Consommation d’énergie réduite

Les disques durs SSD internes consomment moins d’énergie que les disques durs traditionnels, ce qui peut contribuer à prolonger la durée de vie de la batterie de votre ordinateur portable et réduire les coûts énergétiques globaux. Cette faible consommation d’énergie est également bénéfique pour l’environnement et permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Fonctionnement silencieux

Grâce à l’absence de pièces mécaniques en mouvement, les SSD internes sont beaucoup plus silencieux que les disques durs traditionnels. Ce fonctionnement silencieux est particulièrement appréciable dans les environnements où le bruit peut être dérangeant, comme les bureaux ou les espaces de travail partagés.

Inconvénients du disque dur SSD interne

Coût élevé

L’un des principaux inconvénients des disques durs SSD internes est leur coût relativement élevé en comparaison avec les disques durs traditionnels. Les SSD offrent certes des performances supérieures, mais cette amélioration a un prix. Toutefois, il convient de noter que les prix des SSD internes ont baissé au fil des années et continueront probablement de le faire à mesure que la technologie évolue.

Capacité de stockage limitée

Les disques durs SSD internes ont tendance à offrir une capacité de stockage inférieure à celle des disques durs traditionnels pour un prix équivalent. Cela signifie que vous devrez peut-être opter pour un disque dur externe ou un service de stockage en ligne si vous avez besoin de plus d’espace pour vos fichiers et programmes.

Usure des cellules mémoire

Les cellules mémoire NAND flash utilisées dans les SSD internes ont une durée de vie limitée en termes de cycles d’écriture et de lecture. Avec le temps, ces cellules s’useront et entraîneront une dégradation progressive des performances du disque dur et, éventuellement, une panne. Toutefois, il convient de noter que la plupart des SSD internes sont conçus pour résister à un usage intensif pendant plusieurs années avant que cette usure ne pose problème.

Compatibilité avec les systèmes anciens

Certains ordinateurs et systèmes anciens peuvent ne pas être compatibles avec les disques durs SSD internes sans modifications matérielles ou logicielles. Il est donc important de vérifier la compatibilité de votre système avant d’investir dans un SSD interne.